Un indicateur réglementaire de degré

Pour répondre aux épisodes caniculaires observés ces dernières années, la RE2020 ajoute un nouvel indicateur réglementaire : DH (degré par heure).

L’objectif est de pouvoir limiter l’inconfort d’un bâtiment en période caniculaire. La portée de cet outil s’étend donc aussi à la limitation de l’utilisation de la climatisation en période estivale.

 

Pour encadrer ce nouvel indicateur, deux seuils ont été définis :

  • un seuil haut, réglementaire (1250 DH), identique partout en France. Cela correspond à une période de 25 jours durant laquelle le logement serait continûment à 30°C le jour et 28°C la nuit. Ce seuil est donc un maximum à ne pas dépasser
  • et un seuil bas (350 DH). Dans l’éventualité où ce seuil bas ne serait pas respecté, des pénalités de consommation forfaitaires sont appliquées afin d’empêcher les installations de climatisation a posteriori

La conception bioclimatique est un principe fondamental dans la construction d’un nouvel édifice car il s’agit de prendre en considération la forme et orientation du bâtiment, l’inertie thermique des parois, les protections contre le soleil (occultations des fenêtres, casquettes et débords de toit, brise-soleil, végétation…).

Les solutions de refroidissement dites « passives » (ventilation par ouverture des fenêtres, brasseurs d’air, puits canadien, géothermie…) seront également encouragées.

La gestion automatique des volets roulants et particulièrement avec gestion crépusculaire apporte un gain significatif sur le besoin de refroidissement.

Les briquetiers ont développé de nombreuses solutions certifiées (coffres …) pour intégrer ces volets roulants à la construction neuve dans la maçonnerie, ce avec une parfaite homogénéité du support en façade.